«Ceux qui sont en premier plan doivent aider ceux qui sont en arrière plan. C’est comme ça que ça fonctionne sinon on ne peut pas dire que ça vaut d’être une société.»
Les mots de Carine, une femme qui travaille dans la rénovation de voitures anciennes et qui donne de son temps dans un atelier de céramique pour personnes seules.

«Ceux qui sont en premier plan doivent aider ceux qui sont en arrière plan.
C’est comme ça que ça fonctionne sinon on ne peut pas dire que ça vaut d’être une société.»

Les mots de Carine, une femme qui travaille dans la rénovation de voitures anciennes et qui donne de son temps dans un atelier de céramique pour personnes seules.